Articles avec l’étiquette  bien être

Le Miracle

Dans l’ensemble, la conception actuelle du Miracle est encore réductrice et laisse place à des raisonnements absurdes, sans aucun fondement véritable. Le Miracle n’est pas un fait du dehors, une intervention toute puissante désireuse de sauver un immaculé espoir. Trop d’êtres demeurent dans cette croyance aliénante selon laquelle tout ce qui n’est pas visible est mystique, mystifié et idéalisé. Oui le Miracle est un fait de Dieu. Mais qu’est-ce que Dieu? Nous le considérons ici

Affirmations nourrissantes pour aimer et Guérir votre corps.

«En tant que médecin, permettez-moi de vous dire ce que l’amour-propre fait: il améliore votre audition, votre vue, abaisse votre tension artérielle, augmente la fonction pulmonaire, le débit cardiaque et aide à câbler la musculature. Donc, si nous avions une épidémie endémique d’amour-propre, nos coûts de santé baisseraient considérablement. Donc, ce n’est pas seulement une petite notion du nouvel âge frou-frou, oh aime-toi chérie. C’est de la science hardcore.  (Du Dr. Christiane Northrop, avide de changement) La guérison est quelque chose qui se

Contamination

Toutes formes de contamination est la conséquence d’une errance de l’âme quant à ses idéaux, quant aux desseins qu’elle nourrit. La forme organique de la contamination est la partie visible d’une défaillance plus profonde, d’une rupture entre le soi et le soi véritable. La perte de connexion avec son soi véritable est corrélée à l’affaiblissement du système de survie ‘psychique’ et ‘organique’. L’agent contaminant repère la brèche dans l’être et s’y engouffre. Ainsi, les théories

Pourquoi la méditation?

Plus qu’une ACTIVITE, la méditation est un PROCESSUS qui permet d’installer la paix en soi, en nous reconnectant à notre Soi véritable, à notre vibration initiale. En soi, en l’autre, en l’Un, nous demeurons. Aussi, lorsque le lien avec soi est établi, la communication rétablie, il ouvre notre perception de soi, des autres : la transparence devient telle que la lecture des âmes devient possible, les intentions du cœur de chacun deviennent perceptibles. Il est donc

“L’être” ou Lettre

La place que nous accordons à l’autre est proportionnelle à celle que nous nous accordons à nous-mêmes, à ce que nous sommes véritablement. Aussi, quoi de plus normal que de rejeter l’autre quand nous-mêmes nous nous rejetons ! De même l’espace qui existe entre moi et l’autre est égal à celui qui existe entre moi et mon être véritable. La ‘magie’ opère au temps de l’union entre ces deux éléments distincts qui ne sont en réalité

Haut